Sauver la génération fast-food :


Si vous êtes parents ou grand-parents, alors vous avez certainement dû remarquer à quel point l’alimentation des jeunes d’aujourd’hui … n’a rien d’une alimentation. Voici la définition officielle du terme alimentation : « action de fournir à un être vivant ou de se procurer à soi-même les éléments nécessaires à la croissance, à la conservation » (source : CNTRL – alimentation).

Dans cet article, mieux vaut vous prévenir, certaines choses pourront vous paraître un peu dures à entendre et assez directes mais l’enjeu est conséquent. Nous ne pouvons plus nous permettre de faire des grands sourires et de dire qu’il ne se passera rien de grave si rien ne change.

De nos jours, on trouve presque plus de fast-food (plus de 35 000 fast-food en 2013) que de supérettes tant la croissance de ses enseignes a été prospère par le passé – et elle l’est toujours -. En 2015, selon Planetoscope, les français ont consommé 1,20 milliard de burgers, ce qui correspond à une moyenne de 38 burgers par seconde. Oui oui, vous avez bien lu … et ce ne sont que les données pour la France.

Faisons un tout petit bilan de la fréquence à laquelle les français ont consommé les principaux aliments appartenant à la mal-bouffe, pour l’année 2015 :

 

♦ Hamburgers : 1,20 milliard ⇔ 38 burgers/seconde

♦ Pizzas : 819 millions ⇔ 26 pizzas/seconde

♦ Sandwichs : 2,19 milliards ⇔ 70 sandwichs/seconde

♦ Kebabs : 310 millions ⇔ 10 kebabs/seconde

Des problèmes aux lourdes conséquences

Rendez-vous compte de ce que cela représente ? Chaque seconde, du jour et de la nuit, se vendent en moyenne 38 burgers + 26 pizzas + 70 sandwichs + 10 kebabs. C’est ahurissant !

Toutefois, ce problème de « mal-bouffe » touche particulièrement les adolescents et étudiants, qui n’ont absolument aucune notion concernant l’alimentation. Quand on y réfléchit, c’est gravissime que les gens – il n’y a pas que les jeunes – ne sachent pas ce qu’ils mangent.

La période de la fin de l’adolescence et de la fin de l’adolescence est une étape décisive dans laquelle le corps finit de se construire et de mettre en place ce qui va lui être utile tout au long de sa vie. Néanmoins, le statut vitaminique et minéral des jeunes est très insuffisant, ce qui très nocif dans la mesure où les jeunes d’aujourd’hui subissent une pression et des tensions constantes. Merci à la technologie…

Repas tout simplement sautés, petit-déjeuners inexistants pour beaucoup, consommation élevée de friandises et autres pâtisseries en tous genres ainsi que de boissons hautement sucrées, plats préparés et cuisinés à haute teneur en sel raffiné et glucides.

De même, on peut dire que les jeunes d’aujourd’hui ont une réelle aversion pour les végétaux ainsi que pour les crudités (aliments cru). Mais il existe également l’extrême opposé, c’est-à-dire des jeunes gens se lançant à l’aveugle dans des régimes alimentaires fortement carencés tels que le végétalisme ou encore le crudivorisme. De tels régimes nécessitent des connaissances solides pour compenser les nutriments insuffisamment présents ou tout simplement inexistants !


Écrire commentaire

Commentaires : 0