Les terroristes de l'aéroport de Bruxelles ont été arrêtés puis relâchés une semaine avant les attentats :


Ibrahim El Bakraoui, l'un des kamikazes de l'aéroport de Bruxelles qui était dans les fichiers anti-terroristes américains, a été expulsé vers les Pays-Bas par la Turquie en juillet 2015, selon le ministère néerlandais de la Justice. D'après le ministre, il disposait d'un passeport belge, n'était pas accompagné de policiers et n'était pas enregistré dans le système : "il n'y avait aucune raison d'entreprendre une action à son arrivée à l'aéroport de Schiphol". La Turquie avait aussi averti la Belgique de cette expulsion.

 Pourtant, non seulement les Pays-bas l'ont laissé filer mais le terroriste n'a pas non plus été détenu à son retour en Belgique. Mais le plus intéressant reste à venir: selon la presse anglaise, les deux frères ont été arrêtés en Belgique moins d'une semaine avant les attentats...et ont été relâchés. ça commence à faire beaucoup vous ne croyez pas? 

L'année dernière, non seulement les services de renseignements algériens avaient prévenu la France des attentats de Paris et leur avait donné le nom du kamikaze du Bataclan mais Salah Abdeslam a été contrôlé à trois reprises par la police française après les attentats. Comment des services de renseignements peuvent-ils cumuler autant de bourdes? Lorsque cela arrive une fois, la pilule passe mal mais l'erreur est humaine, lorsque cela se reproduit plusieurs fois dans plusieurs pays, là il y a au mieux un profond dysfonctionnement au pire une complicité occulte de l'Etat profond (cela ne serait pas la première fois, Gladio a une histoire en Belgique). 

D'ailleurs, le vice premier ministre et le ministre de la justice belge ont récemment tenté de démissionner.  A noter qu'Ibrahim El Bakraoui avait été condamné à 9 ans de prison en octobre 2010 pour un braquage pendant lequel il avait blessé par balle des policiers à la Kalachnikov...ce qui ne l'a pas empêché de se retrouver moins de 5 ans plus tard en Turquie. Logique! Fawkes

-------

TROUVEZ L'ERREUR....

Voici un extrait du site Les Echos.fr:

Recherchés dans l'enquête sur les attentats de Paris

Ces deux frères [Khalid et Ibrahim El Bakraoui] faisaient partie des 4 individus recherchés dans le cadre de l'enquête sur les attentats de Paris, qui ont causé la mort de 130 personnes le 13 novembre 2015. Khalid el Bakraoui, habitant à Bruxelles et âgé de 27 ans, aurait loué sous une fausse identité le logement de Forest, perquisitionné le mardi 15 mars dernier, et dans lequel Salah Abdeslam était probablement caché.

Ce seul membre du commando des attentats de Paris encore en vie aurait réussi à s'échapper alors que Mohamed Belkaïd, soupçonné d'être un des logisticiens des attaques du 13 novembre, avait été tué par les forces de l'ordre. Salah Abdeslam sera finalement arrêté trois jours plus tard à Molenbeek, mais les deux frères el Bakraoui n'auraient pas été présents dans l'appartement de Forest ce mardi 15 mars.

Voici maintenant un extrait du site Center for Security Policy, à propos de ce même raid anti-terroriste:

Deux frères, Khalid et Ibrahim El Bakraoui, auraient été arrêtés, selon les médias,lorsque l'un des frères s'est présenté à l'hôpital avec une jambe cassée. L'autre frère a été trouvé caché dans une maison recherchée par la police. Les deux frères étaient connus pour avoir des liens avec un crime violent qui s'est produit dans la région de Bruxelles.

Mais encore, voici un extrait du site Lesoir.be:

Fusillade à Forest: les deux individus interpellés ont été remis en liberté.

La police a relâché ce mercredi deux suspects qui avaient été interpellés pour vérifier leur possible implication dans les fusillades survenues la veille dans la commune bruxelloise de Forest après une perquisition, a annoncé le parquet fédéral dans un communiqué.

Le parquet avait fait état de ces deux interpellations mercredi matin, mais il avait refusé de divulguer les identités et de détailler les soupçons pesant sur les deux hommes, expliquant que leur «  implication éventuelle  » dans les fusillades était «  encore examinée  ».

Pas d’inculpation

L’un d’eux avait été admis mardi soir à l’hôpital de Hal, une commune au sud de Bruxelles, pour une grave fracture de la jambe nécessitant une opération immédiate. Son cas avait attiré l’attention de la police parce que la personne qui l’avait déposé aux urgences avait pris la fuite à la vue des hommes en uniforme.

«La personne qui a été privée de liberté à l’hôpital ainsi que la personne qui a été emmenée pour interrogatoire suite à la perquisition (…) ont été remises en liberté par le juge d’instruction sans être inculpées», peut-on lire dans le communiqué.

Mais, mais encore, voici un extrait de Express.co.uk:

Police in Brussels hunting terror suspects linked to last November's ISIS massacre in Paris earlier detained two men after a dramatic raid on an apartment in which the Algerian accomplice was killed and four officers were wounded.

All three of those arrested or killed are thought to have links to the deadly ISIS-inspired attacks on the French capital, which left 130 dead.

At a press conference this morning, the prosecutor said one of the detained men had been arrested after arriving at a Brussels hospital with a broken leg.


Écrire commentaire

Commentaires : 0